canal10

canal10

jeudi 26 juillet 2018

Think Tanks Cercles de réflexion

Face aux défis du nouveau paradigme de la troisième révolution industrielle de 1980 : Le règne de la donnée à l'ère de la multitude, Christophe Dubois-Damien place en perspective des concepts et connecte des Hommes. Il est adepte du travail collaboratif en sachant s'entourer d'experts. Il favorise donc les partenariats.

Institut Bull

L’institut s’est donné pour vocation d’étudier les conséquences économiques,  sociales et humaines de l’emploi des techniques innervées par l’informatique. Cet institut rassemble des personnalités de premier plan, riches d’expériences acquises dans le cadre de responsabilités exercées dans les domaines pluridisciplinaires de divers secteurs universitaires ou d’entreprises. Membre des groupes « Risques et Complexité », « Traitement de l’information dans les systèmes complexes », « Immatériel, virtuel et société », Christophe DUBOIS-DAMIEN est co-auteur de l’ouvrage « Risques et Complexité ». Il  a proposé la création du nouveau groupe « Intelligence économique » animé par l’Amiral LACOSTE, ancien responsable de la DGSE.



A titre d’exemple Louis Pouzin est à la fois membre de l’Institut Bull et de Forum Atena.Il fait partie des cinq créateurs d’internet ayant reçu des mains de la Reine Elisabeth d’Angleterre le prix "Queen Elizabeth Prize for Engineering".
Louis Pouzin, Vinton Cerf et Bob Kahn étaient intervenants lors du colloque "Quel futur pour l'internet" organisé par Forum Atena le 21 janvier 2010 sur le toît de la grande arche de la Défense.



Fleur Pellerin , ministre déléguée en charge des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, a salué le parcours « exceptionnel » de Louis Pouzin, qui aura été l’un des précurseurs du protocole TCP/IP largement employé par Internet.
Les travaux de l’ingénieur l’ont conduit à travailler sur le projet Cyclades visant à créer des réseaux à commutation de paquets.
« Louis Pouzin fait partie de ces pionniers qui ont construit les bases de la société numérique dans laquelle nous vivons. Ses travaux ont joué un rôle fondamental dans la construction d’Internet. Au-delà de Louis Pouzin, c’est aussi l’excellence française dans le numérique qui est récompensée », a déclaré la ministre.
Fleur Pellerin a cependant convenu du caractère tardif de cet hommage. « Sachons aussi nous rappeler, avec humilité, que le parcours de Louis Pouzin n’a pas toujours été reconnu à sa juste dimension par l’État », a-t-elle souligné. 


Award of the inaugural Queen Elisabeth Prize
 for Engineering at Buckingham Palace 25/06/2013




Fondation Concorde









Fondation Concorde est un think-tank rassemblant depuis dix ans, des hommes et des femmes d’entreprises, des élus et des universitaires afin d’enrichir le débat national et de préconiser des solutions innovantes aux décideurs politiques (modernisation de la gouvernance et renforcement de l’efficacité économique). Christophe DUBOIS-DAMIEN est membre des commissions « Réforme de l’Etat », « Innovation et territoires » et « Financement et accompagnement des PME ». Il a participé à la rédaction du rapport « Ecosystème de l’innovateur » et est l’auteur d’une étude sur la formation professionnelle continue.    

La Fondation Concorde est un Think-Tank indépendant. Il réunit universitaires, experts, femmes et hommes d’entreprises, travaillant ensemble au sein de commissions. Elle s’efforce de jouer un rôle de stimulation sur le plan des idées, qui sont transmises aux décideurs politiques. Des personnalités des mondes économique et politique sont les invités de petits déjeuners débats bimensuels.

La Fondation Concorde fut créée en 1997 à l’initiative de citoyens conscients de l’éloignement de notre société des méthodes de gestion, qui font partout la richesse des pays concurrents. Financée par les dons et cotisations de personnes physiques et morales, elle est indépendante de tout parti politique.

La prééminence de la technocratie dans l’espace politique laisse peu de chance à la naissance d’une société privilégiant l’initiative privée, le foisonnement et la croissance des entreprises. De nombreux députés ont peu à peu rejoint les rangs de la Fondation Concorde. Puis des personnalités des mondes micro et macro économique et des universitaires renommés sont venus compléter ses équipes.

Mais il n’est guère dans la tradition politique française de consulter ouvertement la société civile pour résoudre les problèmes du pays. Cette attitude constitue une exception culturelle supplémentaire puisque les autres pays de la planète le font. La réflexion économique, politique et sociale issue des thinktanks est devenue, dans les démocraties modernes, une composante indispensable à la décision dans un monde complexe imprévisible et rapide.

La mondialisation ouvre le champ politique à de nouveaux acteurs, y compris dans la France autrefois jacobine. Le retrait de l'Etat, notamment du monde universitaire, change la donne pour les think tanks.

Aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, les thinktanks jouent un rôle central dans la vie politique.
En France, la réflexion politique a trop longtemps été confisquée par la haute fonction publique et les membres des cabinets ministériels. Notre pays doit réduire son retard et permettre à la société civile de participer pleinement à un enrichissement des débats.
Telle est la vocation de la Fondation Concorde.
Son objectif est de stimuler le débat public et de contribuer, grâce aux nombreuses compétences réunies en son sein - plus d'une centaine d'experts, hommes et femmes d'entreprises, élus et universitaires - au renouvellement des idées nécessaires à l'évolution de notre société. Là se trouvent les conditions du bousculement de la pensée unique issue de nos structures qui souvent asphyxie les débats et réduit les choix.

Depuis plusieurs années déjà, la Fondation Concorde suit quelques lignes claires, qui font sa différence : refuser la reddition devant les dérives du politiquement correct de nos élites qui conduit par exemple à l'abaissement du système éducatif et  par conséquent à l'éclatement communautaire ; lutter contre le gigantisme irrésistible des structures dans certains secteurs qui accroît la financiarisation de l'économie et les inégalités ; refuser la mondialisation violente qui ridiculise nos chefs d'entreprises et humilie nos salariés. A à ces conditions et en acceptant des réformes audacieuses, parler de déclin de l’économie française est inadapté.

La Fondation Concorde a pour préoccupation permanente la compétitivité des entreprises, la création d’emplois, le développement économique.






Forum ATENA 


-Forum ATENA, à la convergence des intérêts des entreprises et de l’enseignement supérieur dans le secteur des Technologies de l’information et de la connaissance.
Une des vocations de Forum ATENA est de promouvoir les « nouvelles » technologies au travers d'événements impliquant les acteurs de l’entreprise et le monde de l'enseignement. Forum ATENA mène de nombreuses actions et campagnes. Il suit divers dossiers de fond. L'association a mis en place des ateliers de travail, sur les sujets majeurs du domaine. Christophe DUBOIS-DAMIEN est le président de l’Atelier Intelligence économique.
Cette présentation est sommaire car le site Forum ATENA est très explicite et très riche.

Forum ATENA se définit comme « un lieu d'échange et de réflexion sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication, en partenariat avec les entreprises et l'enseignement supérieur ».
Mission et moyens d'action : 
  • Publication de livres blancs, édition d’ouvrages et d’une newsletter.
  • Susciter les débats.
  • Mobiliser par les événements.
  • Participer en groupes de travail au sein d’ateliers ciblés présidés par des experts.
Forum ATENA mène de nombreuses actions et campagnes, suit divers dossiers de fond. Il a mis en place des ateliers de travail, sur des sujets majeurs (identité numérique, cloud computing, objets communicants, paiement mobile, droit et Tic, dématérialisation).
Christophe DUBOIS-DAMIEN est le président de l’Atelier Intelligence économique.
Les partenaires de Traghetto





Collectif Innovation 


Présentation du Collectif Innovation sur le site de la Société d'encouragement pour l'industrie National: 



A l’occasion de l’élection présidentielle de 2017, Patrice Noailles-Simeon et Christophe Dubois-Damien ont souhaité engager un débat national sur l’innovation dans la société française. Leur équipe à auditionné les visions et les intentions des candidats. En alimentant le débat politique sur un thème peu connu de l’opinion publique, malgré son caractère fondamental pour l’avenir de notre pays, le but premier de cette interrogation était citoyen. Et ce questionnaire fut aussi l’occasion d’alerter les candidats sur les questions fondamentales de la politique d’innovation.
Pratiquement, ce débat prit une double forme : d’une part, un débat direct entre chaque candidat et plusieurs personnalités professionnelles de l’innovation, d’autre part un compte-rendu de chaque débat.
L’ensemble fut diffusé dans les supports professionnels et revues d’anciens élèves, assurant ainsi à chaque débat une large audience.
A ce jour, en matière d’innovation, la France a une action multiple, complexe et parfois difficile à déchiffrer : financement direct de la recherche, CIR (Crédit impôt-recherche), PIA (programme d’investissement d’avenir), Pôles de compétitivité, ANR, grands équipements de recherche, grands instituts de recherche (CEA, CNRS, Inserm, INRIA, Pasteur, …), Instituts Carnot, Régions et Territoires…. Chacun a sa mission avec des conflits, des recouvrements et des absences. Notre conviction est qu’avec les moyens actuels, il est possible de mieux penser et organiser cette politique pour la rendre plus efficace.
​Le Collectif Innovation par son comité d'organisation, auquel Christophe Dubois-Damien appartient, prépare « les Assises 2018 de l’Innovation. Construire une France innovante ».
Ces assises auront lieu le Lundi 3 décembre 2018 à Hôtel de l’industrie, 4, Place de St-Germain des Prés à Paris 6°

Aucun commentaire:

Publier un commentaire